Louis Francois

Louis-François Nord

bache-manif-2-2.jpg

 



LUNDI 11 mars 2013 à 11 HEURES

 SVP Papa avec Thierry Larzaro, Député maire de Phalempin

Voeux 2013 de M.Thierry Lazaro, qui soutien notre membre PASCAL DESAILLY.


AFFAIRE LOUIS-FRANCOIS / SVP PAPA



LA JUGE DES AFFAIRES FAMILIALES
 
« A ce jour dans le Nord, les enfants ont-ils le droit d'être heureux ? »
 
Le dossier évoqué est celui d’un papa et de son fils Louis-François qui se battent devant la justice de Valenciennes depuis presque 2 ans.

Cet enfant de 12 ans, vivant chez sa mère depuis la séparation de ses parents, souhaite vivre chez son père.

Il en informe par courrier le juge des affaires familiales le 31 Aout 2011, à l’âge de 10 ans et demi.

Une première audience est tenue le 12 décembre 2011 au tribunal de Valenciennes devant

Madame la juge Clavert uniquement entre les parents.

Devant les faits, celle-ci ordonne une audition de l’enfant à huit clos le 5 janvier 2012.

Louis-François, accompagné de sa maman, se rend donc à cette convocation dans la salle d’attente du tribunal de Valenciennes afin se faire entendre par Madame la juge Clavert.
Son papa, accompagné de sa compagne, est bien évidemment présent ce jour si important pour son petit garçon.
Louis-François, voyant son papa dans cette salle d’attente, ne manque pas de lui exprimer toute sa joie en se rapprochant de lui.
Tout jusqu’ici paraît absolument logique, prouvant tout l’amour d’un enfant envers son père, indispensable pour son éducation.

Louis-François est entendu par Madame la juge Clavert et évoque qu’il vit chez sa mère et subit des violences morales de celle-ci particulièrement depuis sa demande pour vivre avec son papa. Madame la juge demande à l’enfant si elle peut retranscrire ses dires et celui-ci accepte.

 « Stupeur de Madame la juge Clavert ! »

Toute l’histoire commence suite au rapport d’audience, tenue le 30 Janvier 2012.

L’ordonnance tombe : Madame la juge Clavert écrit s’étonner de la présence du papa et de sa compagne dans cette salle d’attente le jour de l’audition de Louis-François et reste très perplexe pour que le petit garçon aille vivre chez son père.
Elle déclarera en extrait : « …dans le même sens le fait que Louis-François pourtant conduit au tribunal par sa mère pour y être entendu se soit refugié entre son père et sa belle-mère ce alors que leur présence n’était pas nécessaire … ».

« Un papa n’a donc t’il pas le droit d’être présent dans une salle d’attente de tribunal pour accompagner son fils de 11 ans ? Comment un juge peut-il utiliser de tels arguments pour refuser le bonheur d’un enfant ? »
 

LE JUGE DE LA COUR D’APPEL
 
Suite à cette audience Madame la juge Clavert demande que l’enfant soit entendu par un psychologue. En fait, Louis-François sera convoqué par un psychiatre mandaté par le tribunal de Valenciennes.
Avant toute audition de l’enfant, celui-ci déclare être absolument contre la garde des enfants chez leur père.

« Pourquoi et comment un psychiatre peut faire de telles déclarations ? »

Un rapport de la juge des affaires familiales et du psychiatre est rendu fin mai 2012 cousu de mensonges et complètement discriminatoire envers le père.

Le papa décide alors de faire une demande de suspicion contre Madame la juge Clavert auprès de la cour d’appel de Douai. Le dossier est retenu et plaidé par la présidente le 19 Novembre 2012.
Le rapport est rendu fin d’année 2012 mais la cour d’appel botte en touche dans les conclusions du dossier.

« La cour d’appel soutiendrait-elle les juges des affaires familiales ? »
 
Entre temps l’enfant fait une fugue suppliant de ne plus vivre chez sa mère…

 

Après le réenrollement de la procédure début janvier 2013 par l'avocat de la partie adverse et après la cour d'appel de Douai, une nouvelle audience s'est tenue le 05 mai 2013 au tribunal de valenciennes sous l'écoute de la même juge, madame Clavert.
Le rapport de ce jugement a été rendu le mardi 28 mai 2013 et une fois de plus le souhait de l'enfant n'est toujours pas écouté. Dans le sens ou le jugement dit provisoire préconise une garde alternée avec une prochaine audience le 10 décembre 2013. Toutefois il est indiqué que les parents doivent trouver une école intermédiaire compte tenu de la distance.
Conclusion .
Étant dans la troisième année du souhait de l'enfant âgé à l'époque de 10 ans celui-ci n'est toujours pas exhaussée et la justice fait la sourde oreille à cette demande d'un enfant qui veut aller vivre chez son père alors que le jugement traduit l'absence de doute sur les capacités éducatives du père.


Que penser en France de tous ses enfants incompris de la justice ?


De ce fait le dossier part au parlement européen qui aura ont l'espère une écoute européenne.

 

 


 

INTERVENTION DE MONSIEUR THIERRY LAZARO, DEPUTE MAIRE
 
Monsieur Thierry Lazaro, député maire de Phalempin, ayant déjà défendu l’affaire d’Outreau et l’affaire Florence Cassez a décidé de défendre ce dossier soutenu par l’association « Svp Papa » devant les pouvoirs publics.
 
Il l’a annoncé officiellement lors de son allocution pour ses voeux le 24 janvier 2013 sur sa commune évoquant les 7500 pères se suicidant chaque années en France suite à leur coupure familiale, des 85% de résidences alternées toujours refusées par les juges des affaires familiales, de la non parité et égalité entre pères et mères au yeux de la justice française.
 
« Malheureusement, alors que les textes existent sur les droits parentaux, la justice les applique rarement.
Les juges étant souvent contre le souhait et l’écoute des enfants ainsi que la garde des pères..... »


PAGE OFFICIELLE FACEBOOK « SVP Papa Louis-François »
 
Une nouvelle audience aura lieu prochainement (date et lieu exacte en attente du tribunal).

« La justice reste totalement sourde à la demande de Louis-François qui pleure de vouloir vivre chez son père, dans l’obligation de rentrer chaque soir chez sa mère au détriment de sa volonté ! »

Si vous soutenez Louis-François et tous les enfants privées d’écoute en France, rejoignez-nous sur la page officielle Facebook et partagez au maximum près de vos ami(e)s afin de sensibiliser ces affaires laissant les enfants incompris de la magistrature française.

« Ensemble, hommes et femmes, défendons nos enfants, notre patrie, notre république ! »

Un GRAND MERCI !

Plus d’informations sur la page officielle Facebook :

SVP Papa Louis-François

https://www.facebook.com/pages/SVP-Papa-Louis-François/333623413420441



avis6-1.jpg

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site